AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Zone OC :: Présentations :: Mouss Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Adélaïde © Moussy
avatar
Patrick
Philiiiiipe ! Viens ici que j'te bute enculé !
Messages : 47
Date d'inscription : 12/06/2017
Age : 18
Localisation : Derrière toi mon tout petit ami :]
Loisirs : Je suis chasseuse de licorne, depuis 1917 (t'étais pas née), firmtigul (ça veut rien dire), ça sera le nom du fow >:[ (N'importe quoi), donc, chasseuse de licornes. NON. C'EST ELLES QUI ME CHASSENT ! (ok ?) JE LES ATTRAPERAI TOUS ! (Toutes) Ferme ta gueule. (ok) Michel t'as reconnu la ref à Discipline de Orel :DD ? (Discipline...) Oui ? (Dis Soupline) ... (Elle est partie).
Mer 8 Aoû - 22:20
Voir le profil de l'utilisateur



1
Adélaïde Entzünden

Surnom :
Adé

Nom :
Entzünden

Age :
20 ans

Nationalité :
Véliciènne

Métier :
Voyageuse

Signe distinctif :
Virus

Inspiration :
Doctor Who

Citation et thème :

"La vie est un toucan. Je suis un ananas. Tu es un pélican. Elle rie de sa propre bêtise."
Son thème serait The Lost One Weeping de Kagamine Rin

Pouvoirs (si non-humain) :




Les véliciens. De Valécine. (Inspirés du mon vélociraptor mais chut hein) Cette planète très peu similaire à la Terre offre des capacités en médecine et en psychologie à ses habitants très impressionnantes. Ses habitants sont généralement calmes et réfléchis. Vous remarquerez que Adélaïde est un cas à part pour ça. Mais là bas, les études sont sacrées. Il y a même une période où la planète entière est fermée aux visiteurs spatiaux temporels (et le Docteur à droit à sa propre menace de mort s'il ose s'approcher de Valécine durant une période d'examen.)

Ses périodes d'examens sont très importantes et le dernier de ceux-ci marquent la fin de l'enfance des véliciens. Après, ils peuvent travailler en herbologie ou être des médecins en voyagent à travers la galaxie, ne se gênant pas pour débarquer sur une planète en guerre et soigner ceux qui en ont besoin si on leur lance un appel de détresse. En effet, c'est une planète totalement neutre, un vélicien serait capable de soigner un Dalek. Et si le moindre de ses habitants refusent de répondre favorablement à un appel, ils sont bannis et menacés d'être emprisonnés voir tués par leurs autorités. (oui, j'invente au fur et à mesure XD)

Les autorités supérieures de cette planète sont très strictes, les Véliciens doivent suivre les cours jusqu'au dernier examen, et obéir à chacun des ordres de leur entité supérieur qu'ils nomment Lynnalium.
Lors des examens, cette entité entre dans l'esprit et dans l'âme des sujets pour vérifier qu'ils sont bien "aptes" à suivre les cours de l'année suivante. Ses examens sont très éprouvants, et les élèves s'en remettent souvent qu'au bout d'une dizaine de jours car le processus est lent et souvent très douloureux car on perd le contrôle des réflexes, on doit faire attention à déglutir, respirer, faire battre son cœur.

Les exilés sont nombreux et finissent souvent en guerriers meurtriers juste par simple vengeance des autorités. Leur système nerveux étant fragile et imprévisible, ils peuvent perdre le contrôle de leurs sécrétions naturelles et tuer au lieu de soigner, voir se tuer eux mêmes.

Ses sécrétions sont faites de toxines ayant des vertus thérapeutiques nutritionnelles et soignantes. Elle peut parfois même, dans des cas très isolés qui sont porteurs d'une anomalie génétique qui les rend très faibles physiquement, aider à la reconstruction ou à la purification de cellules mortes, contaminées ou mourantes. Adélaïde est porteuse de cette anomalie. Cependant, pour des raisons inconnues, les sécrétions des muqueuses peuvent s'avérer toxiques pour le Vélicien ou pour le blessé. De plus, ses substances ne fonctionnent pas sur le sécréteur. Par exemple, Adélaïde ne peut se soigner elle même avec ses propres substances. Mais elle peut utiliser des plantes ou autre chose qui la soignerait, ou même un autre vélicien.

Par delà les siècles, cette espèce a trouvé le moyen de garder une peau sèche et bien fraiche. Ils ont établit un petit système permettant de recueillir les soins sécrétés et de les isolés dans des tubes stériles qui seront conservés dans leurs poches et vêtements.


2
Qui est-tu ?

CARACTÈRE - Vous savez, quand je fais des OC, j'aime leur faire mon caractère. Ca en devient très plaisant à rp. Et bien ma petite Adélaïde n'échappe pas à cette règle. A la base crée pour des rp ou fanfiction sur l'attaque des titans, je l'ai tellement adorée qu'elle est devenue protagoniste de bien des fanfictions.

Bref, son caractère est très entêté. Mais, vraiment, très entêté. Cette femme est une véritable bourrique. Il y a aussi chez Adélaïde un trait de caractère qu'on pourrait mélanger avec son physique, c'est son regard. Si on la regarde dans les yeux, on sait exactement à quoi elle pense. Car elle a appris à toujours garder les yeux ouverts sur le monde entier et contempler les merveilles comme les horreurs.

Elle passe son temps à voyager et à brailler un peu partout. Et oui, la discrétion c'est pas son truc. Elle est très sociable et possède une humeur très, même trop, énergique et vivante. C'est le terme qui lui correspond le plus selon moi. Adélaïde est vivante, elle aime découvrir, apprendre et voir toujours plus de merveilles sans même savoir où elle va. Même en voyant un désastre, elle ne regrettera pas d'être passée par là. Car elle a apprit. On apprend tous de nos erreurs.

Très loin d'avoir l'égo surdimensionné de notre Docteur international à la manière d'un Tony Stark ou de Papyrus de Undertale, elle a peu de confiance en elle et hésite lorsqu'elle doit agir. Adélaïde a peur de faire mal, d'empirer la situation. Même dans des situations avec des blessés alors que son peuple est réputé pour avoir de très bons soigneurs, et grâce à son éducation, elle excelle dans le domaine de calmer les foules et soigner les blesser, ainsi que rassurer un enfant blessé qui aurait peur.

Une dernière chose qu'Adélaïde adore : la musique. Elle tient pour elle une touche enfantine indispensable pour son quotidien. Dans son vaisseau spatial tout juste assez spacieux pour l'accueillir elle et elle seule. Adé' se met à angoisser sans qu'il n'y ai de bruit, car les sens qu'elle utilise le plus, ce sont sa vue et son touché. Son ouïe est peu développé par apport aux humains et sa vue bien plus développée.
PHYSIQUE -Son apparence est plus ou moins humaine, avec une pâleur qui chez eux serait considéré comme un gros manque de sommeil et de vitamine D. Mais dans son cas, ça serait plus un gros manque de fer.

Une jeune femme aux yeux verts couleur menthe aux cheveux mi-longs, ou longs, ou courts, ça dépend des moments, noirs et ondulés.

Elle a une stature imposante et une taille tout aussi imposante, contrairement aux nombreux corps frêles de son peuple.
Histoire



Par delà bien des galaxies au loin de la Terre. Une petite planète tellurique a vu le jour. Ce petit rocher a traverser les siècles et a grandit. Il a développer une végétation dense et luxuriante. Après encore des millénaires d'évolution, de petites créatures ont vue le jour également. Elles ont vu les deux soleils de ce système solaire, ses six satellites naturels gravitants paisiblement autour de la planète. Une petite créature bipède a continué d'évoluer à vitesse grand V. Cette espèce a donner un nom à leur planète. Valécine. Puis ses satellites naturels. Sans. Frisk. Yasmine. Abe. Shrykull. Toby.

Bien des siècles plus tard. Une petite bipède s'endort dans els bras de sa mère. Elle a sur le crâne deux petite touffes noires, les yeux encore fermés, et les deux habituelles protubérances blanches (référence à Elfen Lied) qui scintillent sous la lumière de l'un des soleils. Pour garder l'enfant en sécurité, la mère la dépose au creux d'un arbre et la serre encore un peu contre elle. Elle l'appelle Adélaïde Zoé Yasmine Enzünden. Ici, contrairement à la Terre, les femmes accouchent par leur gorge et sans aide. Car l'enfant est si petit qu'il fait la taille d'une bille.

La fillette est encore si petite, elle tient dans le creux de al main de la mère. Elle dort à point fermé. C'est à peine si on la voit respirer.

Adélaïde grandit à faible vitesse. Peut-être plus lentement encore que les autres enfants. Mais elle sait déjà parfaitement bien perler. Au bout de seulement 2 ans d'existence, elle appris le vocabulaire un peu compliqué des Véliciens.

La petite fille a maintenant 10 ans. Maman n'est plus là. Elle doit se débrouiller. Maintenant, elle doit commencer l'école et manger seule. La fillette est encore bien plus petite que les autres enfants. Mais elle a sur les lèvres un grand sourire angélique et ses grands yeux verts pomme se sont ouverts il y a peu. Pour une créature qui peut vivre des centaines d'années, c'est très tard.

La petite fille est devenue grande. A 15 ans elle va avoir son premier examen. Elle appréhende mais garde cette énergie que les autres n'ont pas. Elle c'est pourtant presque arrêtée de grandir alors que les autre enfants ont une grosse poussée. Elle doit faire 1 mètre 30, les autres font plus de 1 mètre 50.
Adélaïde passe son premier examen. Ca fait très mal. Mais elle réussi.

Voici ses 20 ans. Les examens se sont enchaînés, un par an. Toujours plus difficile, plus douloureux. Mais elle déterminée à réussir ce dernier examen.

Mais tout ne se passe pas comme prévus, la douleur est incommensurable. Elle perd le contrôle de sa voix et commence à hurler à l'aide. Mais personne ne vient. Personne ne viendra. Ici, c'est tenir ou ne jamais y arriver.
Elle a l'impression que son sang se solidifie, que ses poumons sont en ciment.

Mais elle a réussi l'examen. Un examen abusif qui a tué cent enfants.
Horrifiée, Adélaïde pénètre dans la monde des adultes.

Elle quitte sa planète. Déterminée à ne plus jamais avoir à faire à eux. Les apparences sont trompeuses. Pour eux, elle partait travailler, alors qu'elle s'enfuyait aussi vite que possible.

Cent. Cent enfants sont morts ! Songe elle épouvantée.

*


Parfois, je me demande à quoi ressemblerait un univers où il n'y aurait pas de guerres. Plus de souffrances inutiles. Plus de morts inutiles. Plus de massacres comme il y a eu lors de la guerre du temps.

Bien que cette guerre a pris fin, emportant tout les Daleks et les Seigneurs du temps, il y a peu, j'ai recu un appel à l'aide venant de Skaro. En temps que Vélicienne, j'aurais du y aller et y faire ce qu'on m'y demandait... Mais j'ai refusé. J'ai essayé de trouver un endroit dans l'univers où je serais enfin utile, mais sans devoir aider des monstres tel que les Daleks. Je voulais trouver un endroit où personne ne pourrait me retrouver. Là ou mon apparence s'apparentant fortement à celle d'un humain serait à mon avantage.

Mais en six mois de voyage. Hmm plutôt de fuite, je n'ai pas trouvé la Terre. Je n'ai pas de radars, pas de sens de l'orientation, je n'ai aucun instruments... Je me suis enfuie avec un simple vaisseau qui n'a d'enregistré que les appels au secours et leur émission. En d'autres termes, je n'avais que Skaro dans les mémoires du... Il faudrait vraiment que je trouve un nom à ce vaisseau.

Boom.

Ca a raisonné partout dans l'unique cabine étroite de mon vaisseau. L'intégralité de... De Flavie (c'est le prénom de ma prof de solfège mais osef XDD) se mit à trembler. J'en avais la nausée, fermement accrochée à la porte battante pour la maintenir fermée.

Boom.

Bon sang ! Je suis au milieu d'un champs de météores ! Un cri beaucoup trop aiguë m'échappa lorsque je sentis Flavie perdre de l'altitude en très peu de temps. Je m'élance sur le tableau de bord pas plus large qu'une tente en essayant, en vain, de remettre une gravité. Le levier de gravitation autonome était définitivement trop enfoncé pour moi. Je m'y appuie de tout mon poids, sentant Flavie et mon propre corps se renverser.

Boom.

Quoi encore ?! Ah non, là, c'est ma tête qui vient de briser l'écran de navigation. Je suis sonnée mais je peux entendre que la musique c'est activée toute seule. C'est antinotice de Akiakane. Une musique de la Terre que j'ai trouvé complètement par hasard sur leur internet.

CLAQUE !

Le vaisseau se stabilise dans un grand haut le cœur qui m'éjecte en arrière. Mon dos pousse la porte, heureusement elle n'a fait que s'entrebâiller.

Très lentement, je me pose sur le sol de cette planète. Mon écran de navigation étant HS, je n'ai pas al moindre idée de où je suis, ou même de si l'air est respirables.
Je prend un gros risque à sortir dehors, je retiens mon souffle, bien que ça ne serve strictement à rien.

Il y a du béton partout. Je peux respirer, bien que l'air soit très pollué. Je ferme Flavie et pars en exploration.

C'est incroyable, ils me ressemblent tous ici ! Mais je ne suis pas revenue sur ma planète j'en suis sûre ! Serais-ce enfin sur Terre ?! Dans ma fascination et mon euphorie d'avoir trouvé la planète bleue par un pur hasard, j'heurte une personne.

- Désolée ! M'empressais-je de dire. Mais je ne suis même pas sûre que les Hommes parlent ma langue..


(c) Reira de Libre Graph'




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: